La distribution du gaz va coûter plus cher au consommateur

le
0

Légère majoration, de 2,76%, pour les tarifs d'utilisation de réseau de distribution de GRDF. Cela ne devrait avoir qu'un léger impact sur la facture finale du consommateur domestique.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a tranché. Le régulateur, chargé de fixer les tarifs d'utilisation du réseau de distribution de gaz (exploité par GRDF), a communiqué lundi sa décision dans le cadre du programme pluriannuel 20016-2019. Au 1er juillet 2016, la majoration des tarifs de distribution s'élève à 2,76%. Sur les années suivantes, 2017 à 2019, le tarif évoluera selon une courbe en dessous de l'inflation Les nouveaux tarifs d'utilisation du réseau de GRDF seront effectifs à compter du 1er juillet. L'impact sur la facture finale du consommateur sera modéré: la CRE a calculé que cette majoration de 2,76% correspondrait à une hausse de 0,6% de la facture des consommateurs. À titre indicatif, le réseau de distribution de GRDF dessert quelque 11 millions de consommateurs.

Concertation en amont

Pour fixer ce tarif, le régulateur a dû plancher plusieurs mois. À l'origine, il avait été saisi d'une demande de l'opérateur, GRDF en l'occurrence, qui réclamait une majoration de 11%. Comment est-on redescendu de 11% à 2,76%? Les équipes de la CRE ont travaillé sur tous les éléments à leur disposition de manière à fixer un tarif qui tienne compte le mieux possible des coûts auxquels est soumis GRDF, en matière à la fois d'exploitation du réseau, de travaux de maintenance, de dépenses de personnels ou encore de coûts informatiques.

2016 sera une grosse année tarifaire pour la Commission de régulation de l'énergie. L'institution dirigée par Philippe de Ladoucette travaille également sur l'élaboration des tarifs d'utilisation des réseaux de transport de gaz de GRT Gaz et d'électricité, à la fois le réseau de transport piloté par RTE et le réseau de distribution sous l'égide d'ERDF. À chaque fois, cette fixation des tarifs bénéficie d'un gros travail de concertation en amont, avec à la fois les opérateurs, les associations de consommateurs et l'ensemble des acteurs du secteur.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant