La Direction des Fraudes lance une nouvelle Alerte aux détecteurs de fumée dangereux

le
0
La Direction des Fraudes lance une nouvelle Alerte aux détecteurs de fumée dangereux
La Direction des Fraudes lance une nouvelle Alerte aux détecteurs de fumée dangereux

Pour se mettre en conformité avec la loi qui impose l'installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) dans les logements avant le 8 mars 2015 beaucoup de consommateurs achètent des détecteurs en toute confiance sans même savoir de quelle marque ils sont et ou ils ont été fabriqués.

Mais attention, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) qui contrôle les DAAF mis sur le marché français a déjà mis en évidence la revente de produits non conformes et dangereux parce qu'ils ne n'assurent pas leur rôle de prévention ou d'alerte en cas d'incendie et donnent un faux sentiment de sécurité ne permettant pas aux habitants de maîtriser un départ de feu ou de fuir à temps. Et aujourd'hui un nouveau détecteur est visé. Les analyses menées par la DGCCRF ont en effet permis de repérer un lot de matériels non-conforme et dangereux, qui a fait l'objet en date du 2 juillet 2013 d'un arrêté du Préfet des Alpes-Maritimes portant suspension de la commercialisation, et ordonnant le retrait, le rappel et la destruction des produits.

La référence de ce détecteur de la marque Signalys est la suivante : " DAAF HS-104- référence 403710 ". Il est distribué par BRICODEPOT, et a été fabriqué en 10/2012.

Compte tenu du danger grave et immédiat lié à ce matériel, la DGCCRF recommande aux consommateurs de ne pas l'utiliser.

Stella Giani

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant