La difficile reconstitution des stocks de poissons

le
0
Malgré les engagements de l'ONU de retrouver en 2015 un niveau de gestion durable, seul 1% des stocks de poissons surexploités avaient pu être repeuplés en 2010.

Peut-on lutter contre l'épuisement des espèces de poissons? Selon les statistiques de la FAO (organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), près de 30% des stocks sont surexploités, 57% sont à la limite supérieure et seulement 13% ne sont pas pleinement exploités. Dans une étude publiée par la revue Science, un équipe de chercheurs internationaux qui s'est penchée sur les statistiques concernant 153 espèces de poissons et invertébrés dans le monde, estime toutefois qu'il ne faut pas désespérer: «Si le rétablissement des espèces surexploitées est très lent et que la plupart restent en dessous des niveaux minimaux», le simple fait de diminuer fortement la pression peut permettre une amélioration rapide, expliquent-ils en substance.

Dans certains pays où des législati...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant