La dictature biélorusse  mise sur le tourisme

le
1
Confronté à un grave crise financière, le régime autoritaire d'Alexandre Loukachenko a décidé d'exempter les visiteurs étrangers de TVA.

Tous les goûts sont dans la nature, y compris en matière de tourisme, qui ignore souvent les contingences politiques. Pour stimuler cette activité économique susceptible de lui rapporter de précieuses devises, la Biélorussie, qualifiée à juste titre de «dernière dictature en Europe», va mettre en place à partir du 1er janvier un régime d'exemption de TVA pour les visiteurs étrangers. À partir de mardi prochain, les étrangers réalisant des achats pour une somme dépassant 100 dollars pourront se faire rembourser cette taxe, soit 20 % du prix de vente.

Selon la vice-ministre des Impôts, l'introduction de ce sytème de duty free «est lié au fait que nous organisons de plus en plus d' événements internationaux et au développement du tourisme culturel». Minsk compte notamment sur un afflux de visiteurs pour la Coupe du ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Rockfund le vendredi 28 déc 2012 à 12:35

    et Ton cerveau n'a pas été trop contaminé cafcrem ? On en bouffe et en respire tous les jours de la męrde, c'est pas une exposition le temps d'un séjour qui va te faire pousser une deuxième tête détends-toi !