La diaspora kurde se mobilise pour Kobané

le
0
Les civils ont fui Kobané et ont traversé la frontière pour trouver refuge en Turquie.
Les civils ont fui Kobané et ont traversé la frontière pour trouver refuge en Turquie.

"Je suis d'abord venu en septembre, sur mes propres deniers. Et sur les réseaux sociaux, beaucoup de gens me demandaient comment ils pouvaient aider les réfugiés de Kobané. Du coup, j'ai décidé d'ouvrir un compte sur Internet pour que les gens puissent participer. Mais je ne m'attendais pas à un tel engouement."

L'initiative lancée par Cahit, un trentenaire d'origine kurde qui vit en banlieue parisienne, a largement dépassé ses espérances. "En ouvrant la cagnotte, on se disait qu'on ramasserait peut-être 2 000 euros en deux semaines. Là, on est à plus de 11 000." Grâce à un sens aigu de la sensibilisation via Twitter, Cahit a recueilli des dons du monde entier : d'Australie au Nicaragua en passant par la France. Bien plus d'argent que les collectes habituelles organisées par la diaspora kurde, "déjà saignée à blanc par une année particulièrement difficile".

Bonnes volontés

Avec la seule aide de sa femme et d'un ami de Strasbourg venu l'épauler, Cahit a monté son opération en quelques jours. Auprès de quelques grossistes de Gaziantep, il a négocié les meilleurs prix pour acheter des lots de savons, de brosses à dents, de dentifrices et de couches pour enfants. De quoi constituer environ 2 500 kits d'hygiène à distribuer ensuite dans les camps de réfugiés. "À chaque étape, je publie sur Twitter des photos et les factures, parce que je tiens à agir en toute transparence. C'est sans doute la première fois que cela se fait comme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant