La Deutsche Bahn saisit la justice contre les cheminots en grève

le
1

BERLIN, 6 novembre (Reuters) - Au deuxième jour d'une grève sans précédent dans le rail allemand depuis 1945, la direction de la compagnie ferroviaire Deutsche Bahn DBN.UL a annoncé un recours en justice contre le syndicat des cheminots GDL à l'origine du mouvement social. La grève à l'appui de revendications portant sur les salaires et le temps de travail, prévue sur quatre jours, la plus longue dans l'histoire de la compagnie, a paralysé une partie du transport de passagers et de fret à travers le pays. Mais la Deutsche Bahn a saisi jeudi le tribunal du travail de Francfort. "Nous avons décidé le coeur lourd d'engager une action juridique contre cette grève", a expliqué Ulrich Weber, un des administrateurs de la compagnie. La Deutsche Bahn reproche au syndicat GDL d'avoir rejeté une proposition de médiation. Sa plainte devrait être examinée lors d'une audience fixée ce jeudi à 16h30 (15h30 GMT). Le rail représentant environ un cinquième du transport de marchandises en Allemagne, des économistes estiment que la grève, entamée mercredi après-midi, pourrait coûter jusqu'à 100 millions d'euros par jour à l'économie allemande si elle entrave l'approvisionnement des entreprises, notamment dans l'automobile, la chimie et la sidérurgie. La grève affecte aussi les trains de voyageurs. La Deutsche Bahn transporte chaque jour 5,5 millions de passagers. Même si la compagnie estime pouvoir assurer la moitié du transport de fret et le tiers du transport de passagers, le mouvement social devrait empêcher de nombreuses personnes de se rendre dimanche à Berlin pour le 25e anniversaire de la chute du Mur. La chancelière allemande Angela Merkel en a appelé mercredi au "sens des responsabilités" des cheminots afin de "trouver une solution qui cause le moins de dommages possibles au pays". La presse est sévère jeudi matin avec les grévistes, le quotidien Die Welt dénonçant en première page une "grève stupide" tandis que le Bild la qualifie de "grève monstrueuse". Le syndicat GDL, qui ne représente que 20.000 des 196.000 cheminots, a appelé à la grève à partir de mercredi 15h00 pour le trafic de marchandises et de jeudi 02h00 pour le transport des passagers. Le mouvement doit en principe prendre fin lundi à 04h00. La société de location de voiture Sixt a tenté, elle, de capitaliser sur la colère provoquée par la grève en se payant une pleine page de publicité avec la photo de Claus Weselsky, qui dirige la Gewerkschaft Deutscher Lokomotivführer (GDL), ornée du slogan: "Notre employé du mois". (Stephen Brown; Claude Chendjou et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6749774 le jeudi 6 nov 2014 à 14:19

    Capacité de nuisance. Chantage. On pense à la CGT.

Partenaires Taux