La Deustche Bank dans la tourmente

le
0
La Deutsche Bank paye des années de risque et d'activisme sur les marchés financiers.
La Deutsche Bank paye des années de risque et d'activisme sur les marchés financiers.

La Deutsche Bank, première banque d'Allemagne, il y a quelques années encore un roc de stabilité et une des institutions financières les plus prestigieuses au monde, est dans de beaux draps. La justice américaine lui réclame la somme faramineuse de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour pénaliser son comportement dans les années fastes avant la crise financière internationale. Si cette somme est confirmée, il s'agirait du redressement le plus lourd jamais imposé à une banque étrangère aux États-Unis. Cette sanction intervient à l'issue d'une enquête sur les crédits immobiliers à haut risque transformés en produits financiers toxiques, ces fameuses « subprimes » qui ont trompé les investisseurs, alimenté la bulle spéculative dans les années 2000 et précipité les marchés dans la grave crise de 2007-2008.

La Deutsche Bank a fait savoir qu'elle n'avait aucunement l'intention de verser une telle amende et qu'elle a engagé des négociations avec les autorités américaines pour obtenir une réduction de ce montant record. Tout indique qu'un rabais devrait être accordé. Au ministère allemand de l'Économie on croit en la possibilité d'un compromis. Si l'on s'en tient aux accords passés auparavant avec d'autres établissements bancaires, la somme finale pourrait tourner autour de 5 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros).

6,5 milliards de pertes l'année dernière

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant