La dette publique représentait 89,3% du PIB fin mars

le
14
La dette publique représentait 89,3% du PIB fin mars
La dette publique représentait 89,3% du PIB fin mars

PARIS (Reuters) - La dette publique de la France a augmenté de 72,4 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 1.789,4 milliards fin mars, soit 89,3% du PIB, selon les statistiques publiées vendredi par l'Insee.

Le ratio de dette sur PIB a ainsi augmenté de 3,3 points par rapport au trimestre précédent et s'approche de la barre des 90%. Ce niveau symbolique correspond également à celui à partir duquel des études statistiques montrent que le poids de la dette freine la croissance économique.

La hausse de la dette publique au premier trimestre s'explique par la progression de celles de l'Etat et des administrations de sécurité sociale, les dettes des administrations publiques locales diminuant.

La dette de l'Etat a augmenté de 46,8 milliards d'euros sur la période janvier-mars pour s'élever à 1.381,9 milliards.

La dette publique au sens de Maastricht inclut également les dettes des administrations de sécurité sociale (236,6 milliards, soit 31,4 milliards de plus qu'au trimestre précédent), des administrations publiques locales (160,9 milliards, -5,4 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (10,0 milliards, -400 millions).

La dette de la sécurité sociale a progressé sous l'effet de la hausse de l'endettement de la Cades (Caisse d'amortissement de la dette sociale, +22,4 milliards d'euros), qui augmente sa trésorerie, et de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss, +8,5 milliards d'euros).

Le rythme de désendettement des administrations publiques locales est comparable à ce qui avait été constaté aux premiers trimestres des années précédentes, note l'Insee, à travers le remboursement d'emprunts à long terme (-7,7 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élève à 1.590,5 milliards d'euros fin mars, soit 79,3% du PIB, contre 78,8% fin décembre, en progression de 17,9 milliards.

"L'écart de 54,5 milliards d'euros entre cette hausse de la dette nette et l'augmentation de 72,4 milliards d'euros de la dette brute traduit notamment la forte augmentation de la trésorerie de l'État (+21,6 milliards d'euros) et des organismes de sécurité sociale (+27,2 milliards d'euros)", explique l'Institut national de la statistique dans un communiqué.

L'Etat français a accordé 9,1 milliards d'euros de prêts aux pays de la zone euro au premier trimestre dans le cadre du Fonds européen de stabilité financière (FESF) : 8,1 milliards à la Grèce, 0,6 milliard au Portugal et 0,4 milliard à l'Irlande.

Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stagflat le vendredi 29 juin 2012 à 13:49

    120 milliards de dette supplémentaires, c'est merveilleux. Ca me rappelle l'histoire du bol de punch. Mettez un immense bol de punch gratuitement à l'entrée de la réunion des alcooliques anonymes. C'est sûr, à moyen terme vous aurez qq morts, mais à court terme, c'est la folle ambiance garantie...

  • pbanguet le vendredi 29 juin 2012 à 12:55

    pésidence, soyez donc beaux joueurs et laissez au nouveau président le temps de se retourner !!!!

  • pbanguet le vendredi 29 juin 2012 à 12:54

    si mes souvenirs sont exacts, depuis 10 ans notre ami Nicolas est quand meme passé par le ministere des finances et la

  • smoyer le vendredi 29 juin 2012 à 12:33

    Je ne veux en aucun cas défendre Hollande que je ne soutiends pas mais on ne peut lui incomber la dette du 1er trimestre messieurs ...

  • M6920174 le vendredi 29 juin 2012 à 12:07

    pas de panique , le petit francois (1,68 m , plus petit que nicolas ) va règler tout ça , dans 20 mois 100% !!!!

  • M8743521 le vendredi 29 juin 2012 à 11:56

    Bravo Hollande de 89 à plus de 90 à 95% de dettes en quinze jours ( par le plan de relance de 120 milliards obtenu hier à Bruxelles) On a jamais fait aussi fort! Le risque de ralentissement de l'économie, souligné par l'INSEE, s'accroit à grande vitesse.Et appeler ça "Plan de relance"...n'est qu'un abus de plus pour enfumer les français .

  • LeRaleur le vendredi 29 juin 2012 à 11:52

    La dette globale est 2.800.

  • M1392053 le vendredi 29 juin 2012 à 11:44

    POUR LEONPREMPour le 1 er TRIM je crois que c'etait votre idole qui etait encore au pouvoir et ne pas oublier que cette DETTE devra encore augmenter tant que l'on aura pas ZERO de deficit

  • bercam01 le vendredi 29 juin 2012 à 10:27

    Et pendant ce temps, la Bourse monte... Cherchez l'erreur !

  • M388874 le vendredi 29 juin 2012 à 10:22

    Quand je pense qu'ils y en a qui prêchent encore pour Sarko!!!!au royaume des aveugles!!!