La dette publique au centre des préoccupations

le
0
(NEWSManagers.com) - Pour Dexia Asset Management, qui présentait le 11 janvier ses perspectives obligataires pour 2011, les taux longs devraient rester sous contrôle aux Etats-Unis grâce au programme d' assouplissement quantitatif. Toutefois avec une croissance plus robuste en 2011, les anticipations inflationnistes pourraient déraper conduisant la Fed à envisager le début d' une normalisation monétaire. Dans ce contexte, " nous favoriserons les obligations liées à l' inflation (TIPS) ainsi que les stratégies d' aplatissement de courbe qui offrent aujourd' hui un profil rendement-risque intéressant" , a indiqué Nicolas Forest, responsable de la stratégie taux. chez Dexia AM.

Par ailleurs, dans la zone euro, l' endettement des Etats doit rendre l' investisseur obligataire prudent sur les choix des émetteurs, des maturités et désormais des zones géographiques. " Pour jouer le retour du risque de solvabilité, nous préférerons courant 2011 la Finlande à la France et l' Espagne contre les autres pays périphériques" , précise Nicolas Forest.

Côté crédit, les obligations des institutions financières seront au coeur de la performance du crédit investment grade en 2011, estime Dexia AM. D' une part, avec la nouvelle définition du capital de Bâle 3, nombre d' émissions subordonnées n' en feront plus partie mais seront tolérées pour une période limitée. Ce ?grandfathering' sera doublé d' un amortissement dégressif de ces émissions, ce qui a pour effet d' encourager très fortement les exercices de call. D' autre part, les nouvelles législations augmentent l' incertitude pour les détenteurs de dettes.
En combinaison des deux effets, il ressort que certains emprunts subordonnés de banques de qualité affichent un potentiel de resserrement intéressant, avec à court terme une certaine volatilité. " En 2011, notre stratégie crédit s' articulera autour d' un biais positif dans certaines dettes bancaires subordonnées, d' une préférence pour les émetteurs BBB avec un beta élevé dans le secteur non financier et d' une sélection rigoureuse des émetteurs" , a résumé Koen Van de Maele, responsable de la gestion obligataire chez Dexia AM.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant