La dette publique à 98,4% du PIB fin juin

le
52
LA DETTE PUBLIQUE MONTE À 98,4% DU PIB
LA DETTE PUBLIQUE MONTE À 98,4% DU PIB

PARIS (Reuters) - La dette publique de la France a augmenté de 31,7 milliards d'euros au deuxième trimestre pour atteindre 2.170,6 milliards d'euros à fin juin, soit l'équivalent de 98,4% du PIB, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

Le ratio de dette sur PIB a ainsi progressé de 0,9 point par rapport à la fin du premier trimestre et s'inscrit à mi-année nettement au-dessus de la trajectoire prévue par le gouvernement.

La seule dette de l'Etat a augmenté de 29,8 milliards d'euros sur le trimestre pour s'élever à 1.724,8 milliards, précise l'Insee dans un communiqué.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (233,3 milliards fin juin), des administrations publiques locales (194,5 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (18,0 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élevait à 1.948,1 milliards d'euros fin juin, soit 88,3% du PIB, contre 87,7% à la fin du premier trimestre, en hausse de 24,9 milliards sur trois mois, ajoute l'Insee.

Le gouvernement prévoyait dans la dernière trajectoire des finances publiques publiée en avril que la dette publique monterait à 96,2% du PIB fin 2016 et culminerait à 96,5% en 2017 avant de revenir à 95,4% en 2018. Le ratio de 2015, annoncé alors à 95,7%, a été depuis corrigé à 96,2%.

Pour le cadrage macroéconomique du projet de loi de finances 2017, le ministère des Finances a retenu une hypothèse de dette publique à 96,0% du PIB l'an prochain, en baisse de 0,1 point par rapport à celle attendue maintenant cette année.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb il y a 6 mois

    On peut y rajouter les dettes de la SNCF, RATP et autres sociétés nationales, ainsi que les retraites dues à la fonction publique que l'on devrait également comptabiliser..pauvre, très pauvre FRANCE.

  • aiki41 il y a 6 mois

    Et heureusement que ça va mieux !! Mais bon en 2017 le peuple français est prêt à élire sans remords comme président un homme/femme qui a su nous mettre dans cette situation. Ah oui mais a t il vraiment le choix ? La caste gouvernante fait en sorte qu'il n'en ait pas en imposant leurs candidats et en étouffant tous les autres, avec l'aide des médias et en modifiant les règles législatifs. Et ces mêmes personnages osent ensuite parler de valeurs et de démocratie.

  • 52pat il y a 6 mois

    Pour ceux qui dénigrent les retraités du public :Savez vous que 1 salarié sur 2 du privé ne travaille plus à 60 ans ?Pour bénéficier d'une rupture conventionnelle avec un gros magot et ensuite profiter d'une pré-retraite Unedic ...

  • bsdm il y a 6 mois

    Si les taux étaient restés au niveau de 2012 c'est 70 milliards de déficits suplémentaires .autrement dit toute la baisse des taux à été absorbée par des dépenses supplémentaires !!

  • SuRaCtA il y a 6 mois

    Exact pierry5, et (2170.6+40)*98.4/2170.6=100.2% de dettes... Et c'est sans compter tous les engagements de l'état pour l'avenir, comme les retraites à venir !

  • pierry5 il y a 6 mois

    Sans compter qu'il va bientôt falloir faire une croix sur la dette grecque toujours comptabilisée à l'actif. 40Mlds pour la France. Près de 300 mlds pour les pays d'Europe de l'Ouest.

  • Alananas il y a 6 mois

    Le pire, c'est que les recettes sont connues, et sont possibles : diminution drastique et immédiate du nombre de fonctionnaires, privatisation de tout ce qui n'est pas essentiel au bon fonctionnement de l'Etat (la SNCF par exemple, qui nous coûte un bras). Diminution du nombre d'élus, économies d'échelle, Seulement aucuns candidats ne prendra le risque de se tirer une balle dans le pied en prenant des mesures impopulaires pour leurs mandats électoraux.

  • sibile il y a 6 mois

    Qui a obligé Hollande à bazarder encore 7 milliards de plus depuis Janvier ? Bruxelles ? la finance mondialisée ?

  • sibile il y a 6 mois

    réduire le déficitserait "impossible" ? l'Allemagne y arrive, pourquoi pas nous ?

  • sibile il y a 6 mois

    Hollande vient encore de jeter 7 milliards par les fenêtres pour essayer d'acheter quelques électeurs