La dette publique à 89,9% du PIB à la fin du 3e trimestre

le
10

PARIS (Reuters) - La dette publique de la France a baissé de 14,5 milliards d'euros au troisième trimestre pour atteindre 1.818,1 milliards fin septembre, soit 89,9% du PIB, selon les statistiques publiées jeudi par l'Insee.

Le ratio de dette sur PIB a ainsi baissé de 1,1 point par rapport au trimestre précédent.

La dette de l'Etat a diminué de 13,8 milliards d'euros sur la période juillet-septembre pour s'élever à 1.419,4 milliards, précise l'Insee dans un communiqué.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (227,3 milliards fin septembre), des administrations publiques locales (161,7 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (9,8 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élève à 1.640,2 milliards d'euros fin septembre, soit 81,1% du PIB, contre 80,3% fin juin, en progression de 24,0 milliards sur trois mois, ajoute l'Insee.

Jean-Baptiste Vey, édité par Julien Ponthus

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le jeudi 27 déc 2012 à 12:22

    Le palmarès du CAC40 depuis le 1er janvier dernier est tout aussi éloquent : les trois seules baisses supérieures à 25%, les plus fortes de l'indice, frappent France Telecom, GDF SUEZ et EDF, trois des principales participations de l'Etat actionnaire. Le débat reste évidemment ouvert pour savoir si ces contreperformances sont la conséquence d'un concours de circonstances particulièrement adverse, ou si la présence de l'Etat au capital de ces entreprises constitue un frein à leur développement.

  • lelis le jeudi 27 déc 2012 à 11:44

    rado3 : 20.000 fonctionnaires en moins en 2011, et ce n'est pas fini. Mais bien entendu, s'il ne restait plus qu'un seul fonctionnaire en France, il serait toujours de trop...

  • fbordach le jeudi 27 déc 2012 à 10:52

    C'est la faute à Sarkozy...

  • rado3 le jeudi 27 déc 2012 à 10:09

    La dette brute c'est bien mais ce qui compte c'est la dette nette et celle-ci à augmenté de 1,6 % à + 25,6 milliards d'euros et ce n'est pas près de s’arrêter car ce n'est pas en augmentant les prélèvements sur les entreprises et en étouffant les ménages pour en donner toujours plus au RSAistes et en embauchant des fonctionnaires (frais fixes) que l'on va stimuler la croissance et désendetter la France !

  • axfapi le jeudi 27 déc 2012 à 10:01

    c est le résultat de la politique du précedent gouvernement n est ce pas aemk93

  • rado3 le jeudi 27 déc 2012 à 09:53

    La dette publique brute de la France a reculé de 14,5 milliards d'euros à environ 1.818 milliards d'euros sur cette période, mais la trésorerie de l'Etat a dans le même temps baissé de 30,7 milliards d'euros et celle des administrations de sécurité sociale de 9,4 milliards d'euros, selon les chiffres de l'Insee. Donc hausse de 25,6 milliards !

  • pademaug le jeudi 27 déc 2012 à 09:50

    La Coree du Nord, c'est maintenant

  • pademaug le jeudi 27 déc 2012 à 09:44

    on nous prend pour des c.ons la ou quoi ? Hausse dette administarations 24 milliards - baisse dette etat 13.8 milliards = baisse dette publique de 14.5 milliards ??? La calculatrice des gau.chos est donc aussi demago qu'eux ??? Moi je lis une hausse de la dette publique de 10.2 milliards... Va falloir m'expliquer...

  • aemk93 le jeudi 27 déc 2012 à 09:38

    C'est déjà mieux que sous l'ère Sarkozy ...

  • paumont1 le jeudi 27 déc 2012 à 09:24

    génial! à ce rythme il faudra plus d'une centaine d'année pour la rembourser...

Partenaires Taux