La dette portugaise de nouveau sous haute tension

le
0
Le rendement a atteint un niveau historique hier, une journée pourtant calme. Un pic qui traduit une inquiétude persistante des marchés sur les dettes souveraines européennes.

Le répit aura été de courte durée sur le marché des dettes souveraines européennes. Les marchés ont de nouveau joué à se faire peur jeudi et les craintes se sont focalisées sur Lisbonne. Le rendement de la dette portugaise à dix ans a en effet atteint un niveau sans précédent depuis la création de l'euro, à 7,43%. Le seuil de 7%, estimé comme le taux d'intérêt maximum pour le Portugal, a donc été franchi. Le «spread» contre les Bunds allemands, c'est-à-dire la prime réclamée par les investisseurs pour détenir la dette portugaise plutôt que celle de l'Allemagne, a grimpé jusqu'à 440 points.

Avec ce nouveau record du rendement de la dette portugaise, la Banque Centrale Européenne (BCE), qui avait suspendu son programme de rachat d'obligations depuis deux semaines, a dû reprendre du service. Des traders ont indiqué que la BCE avait principalement acheté de la dette portugaise et pour des montants relativement peu élevés. Le niveau des rendements est par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant