La dette irlandaise fortement dégradée

le
0
L'agence de notation Fitch a dégradé la note du Tigre celtique de trois crans, la reléguant à peine au-dessus de la Grèce. En cause, le coût toujours plus lourd du sauvetage des banques du pays.

L'Irlande a beau se trouver maintenant sous la protection du Fonds européen de stabilité financière, elle n'en continue pas moins d'inquiéter. Reflétant cet état d'esprit, l'agence de notation Fitch a dégradé sévèrement la note du Tigre celtique, qui chute de trois crans, de A+ à BBB+. C'est deux crans au-dessus de la note grecque (BBB-).

Après cette révision à la hache, Fitch estime qu'il n'aura pas à abaisser encore une fois sa note à court terme, assortissant son commentaire d'une perspective «stable». L'agence Standard & Poor's a revu à la baisse la note irlandaise le 24 novembre, à A, contre AA- auparavant, l'assortissant d'une perspective négative. Moody's a prévenu qu'elle envisageait de la dégrader de «plusieurs crans».

«Fitch a trouvé une fenêtre d'opportunité cette semaine. Les taux d'intérêt des pays européens à risque sont redescendus, l'annonce ne vient donc pas la panique sur les marchés», analyse Norbert Gaillard, économiste et c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant