La dette grecque au menu d'un dîner

le
0
Le premier ministre Georges Papandréou a rencontré, mardi soir, Angela Merkel pour évoquer l'aménagement de la dette.

La renégociation de la dette grecque était au c½ur de la rencontre, mardi soir, à Berlin, entre le chef du gouvernement grec Georges Papandréou et la chancelière allemande Angela Merkel.

Le premier ministre grec a sollicité la possibilité d'un rachat de la dette publique grecque par le Fonds européen de stabilisation financière (FESF) ou un allongement des délais de remboursements du prêt de 110 milliards d'euros accordé par l'UE et le FMI au printemps dernier, deux options très controversées au sein du gouvernement allemand. La chancelière s'est montrée ouverte : «nous réfléchissons à l'allongement du délai à sept ans comme pour l'Irlande, mais c'est une mesure qui doit être décidée dans le cadre du pacte de compé­titivité» voulue par la France et l'Allemagne.

Cette requête de la Grèce auprès du premier bailleur de fonds européen intervient un an exactement après l'éclatement de la crise financière grecque et les atermoiements allemands. Moi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant