La dette française en baisse au 3e trimestre, à 97,6% du PIB

le
5
LA DETTE FRANÇAISE EN BAISSE AU 3E TRIMESTRE, À 97,6% DU PIB
LA DETTE FRANÇAISE EN BAISSE AU 3E TRIMESTRE, À 97,6% DU PIB

PARIS (Reuters) - La dette publique de la France a diminué de 10,3 milliards d'euros au troisième trimestre pour s'inscrire à 2.160,4 milliards d'euros à fin septembre, soit l'équivalent de 97,6% du produit intérieur brut (PIB), selon les données publiées vendredi par l'Insee.

Le ratio dette sur PIB à fin juin ayant été revu en hausse de 0,1 point, à 98,5%, il a donc reculé de 0,9 point sur le dernier trimestre mais reste fin septembre largement au-dessus de la trajectoire prévue par le gouvernement.

La dette de l'Etat a, à elle seule, augmenté de 2,3 milliards d'euros pour s'établir à 1.722,6 milliards à la fin du troisième trimestre, selon l'Insee.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens de Maastricht intègre également celle des administrations de sécurité sociale (228,5 milliards), celle des administrations publiques locales (192,9 milliards) et celle des organismes divers d'administration centrale (16,5 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élevait à 1.952,5 milliards d'euros fin septembre, soit 88,2% du PIB, contre 88,4% à la fin du deuxième trimestre, en hausse de 3,6 milliards sur trois mois.

Dans le cadrage macroéconomique sur lequel repose le projet de loi de finances 2017, le gouvernement a retenu l'hypothèse d'une dette publique en recul de 0,1 point cette année, à 96,1% du PIB. Le ministère des Finances s'attend à ce que cette légère tendance à la baisse se poursuive en 2017, avec un ratio de 96,0%.

(Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chomar il y a 11 mois

    Même si Il bilan du gvt actuel n'est pas très bon ,Il n'a pas à rougir si l'on compare avec les gvt precedents

  • M4896128 il y a 11 mois

    On évoque "la dette publique"; mais on oublie d'ajouter les engagements non comptabilisés (retraites des Fonctionnaires, contre garanties des prêts européens, en particulier à la Grèce, l'Italie, l'Espagne, le Portugal...), dont le montant explose; alors que, après la crise internationale brutale de 2007 prise en pleine figure, l'économie s'est peu à peu légèrement redressé, mais pas la France. Voilà comment on joue avec les chiffres pour berner la France profonde.

  • finkbro1 il y a 11 mois

    rien de mieux, seulement les taux d intérêt qui ont chuté et le coût de la dette avec. FH n a rien à voir la dedans, mais tu peux dire merci à Draghi par contre si tu cherches un responsable qui a fait quelque chose pendant ces 5 ans

  • brinon1 il y a 11 mois

    A ce rythme là il faudra 380 ans pour revenir aux critères de Maastricht en cours avant la crise des subprimes...plus belle la vie ?

  • woucoo42 il y a 11 mois

    On dirait bien que le gouvernement de FH, aussi critiqué, vilipendé qu'il a pu l'être fera bien meilleur figure que le précédent gouvernement ;-) M'enfin bon, même si la gauche va s'en tirer avec un bilan (largement) meilleur que Sarko et sa bande, il n'en reste pas moins catastrophique économiquement.

Partenaires Taux