La dette émergente en devise locale fait des émules

le
1
(NEWSManagers.com) -
La dette des marchés émergents libellée en devise locale constitue une classe d' actifs de plus en plus visible sur les écrans des investisseurs institutionnels. Selon Alexander Kozhemiakin, directeur des stratégies sur les marchés émergents chez Standish Mellon AM, de passage à Paris le 6 décembre, la dette émergente libellée en devise locale pourrait dégager au cours des douze prochains mois une performance de l' ordre de 10%, contre un rendement de 6% à 7% pour la dette émergente libellée en dollar.

Alexander Kozhemiakin, qui gère l' un des fonds les plus importants de sa catégorie, le BNY Mellon Emerging Markets Debt Local Currency, avec quelque 3,7 milliards d' encours à fin octobre, souligne que la dette émergente libellée en devise locale présente pour un investisseur étranger deux sources distinctes de performance: les devises proprement dit et les taux d' intérêt domestiques, même si historiquement, la performance des devises représente la principale contribution à la performance.

Actuellement, Alexander Kozhemiakin affiche sa préférence pour le peso mexicain, sous-évalué de son point de vue de 15% à 20%, le won coréen, sous-évalué également dans les mêmes proportions, ou encore les devises chilienne, péruvienne ou colombienne.

En revanche, il est plus réticent sur les devises hongroise et polonaise. Il reste pour l' instant à l' écart du RMB offshore, un marché dont il observe avec beaucoup d' intérêt le développement et sur lequel il espère investir éventuellement dans un délai de douze mois. Dans l' immédiat toutefois, ce marché en développement n' offre pas encore une liquidité suffisante.

Alexander Kozhemiakin a par ailleurs estimé que les fonds de pension et autres investisseurs institutionnels semblent enfin s' intéresser à cette classe d' actifs libellée en devise locale. Non seulement en Europe, mais également aux Etats-Unis où elle commence à s' intégrer dans la panoplie des stratégies des consultants, et en Asie, avec les fonds souverains mais aussi les fonds de pension.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dratiser le lundi 12 déc 2011 à 15:49

    encore un "eldorado" inventé par nos mafieunanciersqui piegera des milliers de gogos cupides