La dette de la Hongrie jugée «spéculative»

le
0
L'agence Standard & Poor's a dégradé la note du pays. Sa décision sanctionne les faibles perspectives de croissance, les difficultés financières et le bras de fer politique entre le gouvernement et la banque centrale.

C'est à la fois pour des raisons politiques, économiques et financières que Standard & Poor's vient de sanctionner la Hongrie. Emboîtant le pas à Moody's, qui a sévi fin novembre, l'agence de notation a dégradé, jeudi, la note souveraine hongroise de BBB- à BB +, la reléguant en catégorie «spéculative». La notation est en outre assortie d'une perspective négative, avec une probabilité d'un sur trois d'une nouvelle dégradation dans l'année qui vient.

L'agence souligne dans son rapport le manque de prévision du cadre politique, qui pèse sur les perspectives de croissance à moyen terme de la Hongrie. «Des changements dans la Constitution sur le fonctionnement de la banque centrale et de la Cour constitutionnelle ont entamé l'efficacité institutionnelle de la Hongrie », souligne le rapport de S & P. L'agence critique le projet de loi présenté tout récemment au Parlement qui «pourrait compromettre l'indépendance de la banque centrale ». Selon ce nou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant