La dette de la France diminue légèrement

le
0
La dette au sens de Maastricht a diminué de 17 milliards d'euros au cours du troisième trimestre, sur un total de 1574,6 milliards d'euros. Elle représente 81,5% du produit intérieur brut.

Petit répit sur le front de la dette publique. L'État a enregistré une baisse de sa dette de 17 milliards d'euros au troisième trimestre, à 1574,6 milliards d'euros, a indiqué l'Insee. En pourcentage, cela représente environ 81,5% du produit intérieur brut (PIB), un chiffre en recul de 1,4 point de pourcentage par rapport au deuxième trimestre.

La dette publique devrait atteindre 86,2% en 2011, puis 87,4% en 2012, avant de refluer. L'agence de notation Standard & Poor's a confirmé la note triple A de la France vendredi dernier, saluant «une politique prudente». La règle européenne fixe à 60% le niveau maximum moyen d'endettement d'un État membre de la zone euro.

Effet «technique»

Le recul de la dette enregistré au troisième trimestre est «un effet purement technique de trésorerie», tempère-t-on dans l'entourage de la ministre de l'Economie et des Finances Christine Lagarde. «Le chiffre de fin septembre est un mouvement qui correspond simplement au fait q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant