La destitution de Jacob Zuma rejetée à une large majorité

le
0
    JOHANNESBURG, 5 avril (Reuters) - La chambre basse du 
parlement sud-africain s'est prononcée mardi  contre la 
destitution du président Jacob Zuma, mis en cause pour avoir 
effectué des travaux avec des fonds publics dans une résidence 
privée. 
    Les élus se sont prononcés par 233 voix contre 143. Le 
Congrès national africain (ANC), qui dispose d'une large 
majorité à l'Assemblée nationale, avait auparavant apporté son 
soutien au chef de l'Etat.  
    La Cour constitutionnelle lui a ordonné jeudi de rembourser 
une partie de la somme totale (l'équivalent de 14 millions 
d'euros) dépensée pour sa résidence de Nkandla, au 
Kwazulu-Natal. 
    Jacob Zuma a promis vendredi de rembourser une partie des 
sommes engagées et a présenté des excuses pour "le malaise et la 
confusion" suscités par cette affaire.  
    "Le président s'est excusé et a fait preuve de l'humilité 
nécessaire pour tout dirigeant", s'est félicité Gwede Mantashe, 
secrétaire général de l'ANC, à l'issue d'une réunion de la 
direction du parti.  
 
 (James Macharia, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant