La déroute de l'exécutif

le
1
La chute de Hollande et de son Premier ministre dans les sondages est vertigineuse.
La chute de Hollande et de son Premier ministre dans les sondages est vertigineuse.

"À quoi ne cesse-t-on d'assister depuis 18 mois, sinon à la déroute, sémantique et idéologique, de la gauche tout entière ?" s'alarme jeudi le sénateur PS Gaëtan Gorce. "Ressaisissons-nous !" Se ressaisir, c'était aussi le voeu de la presse au lendemain des huées essuyées par le chef de l'État lors des cérémonies du 11 Novembre. De fait, la crise est totale, et l'exécutif en panne sur tous les fronts. De réformes contestées en éruptions de violence, de frondes anti-impôts en statistiques économiques inquiétantes, les nuages noirs s'accumulent sur l'exécutif, dont l'impopularité ne cesse de s'aggraver. Dernier épisode de cette avalanche de mauvaises nouvelles : les chiffres dévoilés par l'Insee. Aucun n'est propre à faire renaître l'optimisme.

Le PIB ? Il a reculé de 0,1 % au troisième trimestre après un rebond bienvenu de + 0,5 % trois mois au printemps. L'emploi ? 17 000 ont été détruits pendant la même période dans le secteur marchand. Consolation : c'est 7 000 de moins que ce qui avait été anticipé par l'Institut national de la statistique. Les créations d'entreprises ? Elles se replient de 0,7 % en octobre (cependant, hors auto-entrepreneurs, elles sont à + 1,9 %). Enfin, des prix en baisse de 0,1 % en octobre après une inflation au plus bas depuis novembre 2009 nourrissent les craintes de déflation, avec sa spirale de destruction d'activité et d'emplois."Je ne suis pas inquiet" (un ministre anonyme)

Ces données de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspad le jeudi 14 nov 2013 à 16:45

    Ne pas oublier l'investissement qui a baissé de 0.6% au 3ème trimestre....... inquiétant mais compréhensible compte tenu de la pression fiscale. Trop d’impôts tuent l’impôt n'est pas juste une expression mais une constatation, la baisse des rentrées fiscales 2013 est la pour le rappeler