La dernière fête nationale du quinquennat

le
0
Pour sa cinquième célébration de la Fête nationale, Nicolas Sarkozy a choisi un 14 juillet sans garden-party et sans intervention à la télévision.

Le 14 juillet 2011 sera un défilé «sec» ou un défilé «sans». Sans invités africains, indiens ou européens, comme les années précédentes. Sans garden-party et sans intervention présidentielle à la télévision. En quatre ans, depuis la suppression de l'intervention télévisée, puis l'année dernière celle de la garden-party, le 14 Juillet de Nicolas Sarkozy est passé du grand spectacle au non-événement politique. Pour le dernier 14 Juillet de son quinquennat, Nicolas Sarkozy n'a prévu aucun concert de Johnny Hallyday au Champ-de-Mars, aucun toast sur la terrasse du Palais élyséen.

Comme l'année dernière, il jouera la carte de la sobriété et de la discrétion. Les fastes du 14 Juillet 2008 sont bien loin, quand quelque quarante chefs d'État conviés pour le premier sommet de l'Union pour la Méditerranée assistaient au défilé militaire, tandis qu'Ingrid Betancourt, libérée de Colombie quelques jours plus tôt et accueillie aussitôt à l'Élysée, ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant