La dernière chance de Troy Davis

le
0
Condamné pour le meutre d'un policier, cet Afro-américain clame son innocence depuis vingt-deux ans.

Ce sera une longue journée pour le condamné à mort Troy Davis, un Noir américain de 42 ans qui clame son innocence depuis vingt-deux longues années. La Commission des grâces de l'État de Géorgie doit décider ce lundi si elle accepte de commuer sa peine en réclusion à perpétuité ou si cet homme aux fines lunettes cerclées et aux yeux songeurs, dont l'histoire émeut l'opinion américaine et internationale depuis des années, sera finalement exécuté comme prévu par injection mortelle mercredi à 19 heures.

Par trois fois déjà, en juillet 2007, septembre puis octobre 2008, Troy Davis a dû dire au revoir à ses proches et faire face aux mille et un détails qui précèdent une exécution. On lui a expliqué froidement comment il mourrait, en lui conseillant de ne pas opposer de résistance. On lui a demandé ce qu'il souhaitait que la prison fasse de son corps. En septembre 2008, il a appris la suspension de sa sentence seulement deux heures avant l'horaire de l'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant