La déprime des cours du brut risque de durer-ministre des EAU

le
0

DUBAI, 7 janvier (Reuters) - La situation d'offre excédentaire sur le marché pétrolier risque de durer des mois voire des années, mais les prix pourraient se redresser si les producteurs non Opep acceptaient d'"agir de manière rationnelle", déclare le ministre du Pétrole des Emirats arabes unis dans une interview publiée mercredi. Suhail bin Mohammed al-Mazroui fait ainsi écho à d'autres pays du Golfe, l'Arabie saoudite en tête, pour qui les producteurs non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devraient renoncer à accroître leurs capacités. "Nous faisons face à une situation évidente de offre excessive qui prendra du temps pour se résorber", déclare-t-il dans l'interview accordée au journal The National. "Selon ce que sera la croissance réelle de la production des pays non Opep, ce problème pourrait durer des mois ou des années. Mais s'ils agissent de manière rationnelle, on pourra voir des corrections positives dès 2015." Les Emirats arabes unis ne cèdent pas à la panique face à la chute des cours et le marché finira bien par se stabiliser, poursuit le ministre en ajoutant que son pays maintient ses projets de développement de ses capacités de production à 3,5 millions de barils par jour d'ici 2017. "On a eu affaire à des fluctuations de ce genre par le passé et on ne cédera pas à la panique. Il y a une augmentation de la demande mondiale de pétrole brut, surtout pour le nôtre, et nous pensons que le marché finira par se stabiliser", dit-il. La décision de l'Opep en novembre de maintenir sa production "a reçu le soutien de tous les membres y compris les EAU", ajoute Suhail bin Mohammed al-Mazroui. "L'Opep n'est pas responsable de l'offre excédentaire et ne doit pas être mise en accusation si des pays non membres inondent le marché." (William Maclean, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant