La déontologue de l'Assemblée veut réduire l'indemnité de certains députés

le
0
INFOGRAPHIE - Afin d'éviter certaines dérives et de mettre les parlementaires sur un pied d'égalité, Noëlle Lenoir propose de limiter l'indemnité de frais de mandat (IRFM) des députés cumulards.

Haro sur l'argent des députés. Dans son rapport annuel, la déontologue de l'Assemblée nationale, la juriste Noëlle Lenoir, remet en cause le système d'indemnisation des parlementaires. Elle s'interroge notamment sur la pertinence de l'indemnité de frais de mandat (IRFM), souvent critiquée pour son opacité. Cette enveloppe forfaitaire de 5770 euros bruts, qui a été réduite de 10% par rapport à la précédente législature, doit permettre aux élus de faire face aux frais divers liés à l'exercice de leur mandat: déplacements, loyers, habillement... Mais en l'absence de règles précises et de tout contrôle sur les dépenses des députés, un certain nombre des dérives ont été observées ces dernières années. «Tout le monde sait dans le petit milieu parlementaire que certains...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant