La démission du gouvernement polonais acceptée

le
0

VARSOVIE, 11 septembre (Reuters) - Le président polonais Bronislaw Komorowski a accepté jeudi la démission du gouvernement pour permettre au Premier ministre sortant, Donald Tusk, de prendre ses nouvelles fonctions de président du Conseil européen le 1er décembre. Le chef de l'Etat va désormais convoquer la présidente de la chambre basse du Parlement, Ewa Kopacz, candidate de la coalition au pouvoir pour succéder à Donald Tusk, afin d'évoquer avec elle la formation du prochain gouvernement. La Constitution polonaise prévoit que le président désigne un nouveau Premier ministre dans un délai de deux semaines après la démission du gouvernement et ce Premier ministre désigné dispose à son tour de deux autres semaines pour faire approuver par le Parlement la composition de son équipe. La coalition gouvernementale, composée du parti de la Plateforme civique (centre droit) de Donald Tusk et du Parti paysan polonais (PSL), dispose d'une étroite majorité à la Diète, la chambre basse du parlement. (Wiktor Szary; Nicolas Delame et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant