La démission de Christiane Taubira était actée depuis samedi

le , mis à jour à 16:26
5
La démission de Christiane Taubira était actée depuis samedi
La démission de Christiane Taubira était actée depuis samedi

Alors que François Hollande s'apprêtait à s'envoler pour une visite officielle en Inde, c'est dès samedi qu'a été prise la décision du départ du gouvernement de Christiane Taubira. «Le président de la République, le Premier ministre et la garde des Sceaux en étaient arrivés samedi à la conclusion commune et partagée que la cohérence devait conduire à son départ du gouvernement», assure ce mercredi, peu après l'officialisation de cette démission, l'entourage du chef de l'Etat.

«Au retour de la pause de Noël», précise encore cette source, tous trois «avaient discuté à plusieurs reprises de la révision constitutionnelle, du projet de loi sur le crime organisé, de l'ensemble du dispositif de lutte contre le terrorisme et, bien évidemment, du rôle et de la place de la garde des Sceaux dans ce cadre-là», se donnant «le temps de la réflexion».

Ce mercredi, explique encore l'entourage de François Hollande, «Christiane Taubira est arrivée à l'Elysée à 8 heures pour un entretien extrêmement cordial en tête-à-tête avec le président de la République», réunissant «des personnalités qui se connaissent depuis longtemps et s'apprécient». Ils ont été «rejoints à 8 heures 30 par Manuel Valls». «A 8 heures 45, Christiane Taubira a quitté l'Elysée et le président a appelé, avec le Premier ministre, Jean-Jacques Urvoas pour lui proposer de devenir garde des Sceaux ce qu'il a accepté immédiatement», explique encore l'Elysée.

VIDEO. Avec la démission de Taubira, le gouvernement est-il encore à gauche ?

Urvoas, «loyal, efficace et compétent»

Ni Taubira, ni le nouveau ministre de la Justice ne participaient toutefois au Conseil des ministres ce mercredi matin. Auparavant, Jean-Jacques Urvoas doit effectuer la passation de pouvoir avec Christiane Taubira, qui est prévue dans l'après-midi à la Chancellerie.

Toujours selon l'Elysée, «c'est le choix de la compétence, de l'expérience et de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 il y a 10 mois

    Il était temps. Retour dans l'île la Kanak. Mais avec sa retraite de ministre elle va s'occuper de tous les orphelins dans son île ?? PAS GRAVE, C'EST L'ETAT QUI PAIE comme dirait un certain François.

  • M4098497 il y a 10 mois

    M Peillon a préféré Strasbourg, Mme Taubira a préféré peut-être la Guyanne, M Rebsamen a préféré la mairie de Dijon, M Moscovici a préféré Bruxelles. Quelle motivation pour rester dans les gouvernements socialistes. Et M Hamon et Montebourg et Fillipetti. Next one ?

  • dotcom1 il y a 10 mois

    Pourquoi avoir attendu 4 jours pour diffuser cette heureuse nouvelle? On en manque tellement en ce moment...

  • janaliz il y a 10 mois

    A constater l'opiniâtreté avec laquelle les posts sont effacés, on se dit que l'internationale sos n'a pas fini de nuire...

  • M940878 il y a 10 mois

    bon débarras , elle sera vite oubliée