La démence, une stratégie de défense délicate pour Anders Breivik

le
0
L'avocat de l'auteur des attentats d'Oslo pourrait plaider la démence et donc l'irresponsabilité pénale de son client. Or les causes d'irresponsabilité sont très restrictives dans le droit en Norvège. Explications avec un psychiatre médico-légal norvégien.

«Toute cette affaire suggère qu'il est dément», déclarait mardi l'avocat d'Anders Breivik, l'auteur des attentats d'Oslo. Avec de tels propos, Geir Lippestad laissait entrevoir une des stratégies de défense qui s'offrent à lui : plaider la folie. Si Anders Breivik est déclaré irresponsable, il échappera à la prison.

Pour quelles raisons un accusé peut être déclaré irresponsable de ses actes en Norvège ?

Est irresponsable toute personne atteinte de retard mental majeur, de psychose (hallucinations, idées délirantes) ou troubles graves du comportement au moment de son crime. La schizophrénie, le trouble bipolaire, les délires chroniques paranoïaques sont des formes de psychose. Les symptômes psychotiques, pour être reconnus comme tels, doivent se manifester pendant plusieurs semaines, plusieurs mois, précise Yngve Ystad, psychiatre à l'hôpital universitaire d'Oslo qui collabore régulièrement avec la police. Le droit norvégien prévoit aussi un statut de «resp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant