La demande pétrolière soutenue par la baisse des prix, dit l'AIE

le , mis à jour à 10:34
0

LONDRES, 11 juin (Reuters) - La demande pétrolière mondiale augmentera plus bien qu'attendu cette année, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), confirmant l'impact de la chute des cours du baril sur la consommation. Dans son rapport mensuel, l'AIE relève sa prévision de croissance de la demande mondiale pour 2015 de 280.000 barils par jour (bpj), à 1,40 million de bpj, ce qui porterait la demande globale à près de 94 millions de bpj. "Le dynamisme récent du marché pétrolier découle bien sûr en partie de la vigueur inattendue de la croissance de la demande pétrolière mondiale", a déclaré l'AIE, qui conseille les pays industrialisés dans le domaine de l'énergie. Tombé à 45 dollars en janvier, son plus bas niveau depuis près de six ans, le prix du baril de Brent a depuis entamé un rebond qui l'a ramené au-dessus de 65 dollars LCOc1 . Mais il reste loin des 115 dollars atteints il y a un an. Parallèlement à l'accélération de la demande, l'AIE souligne dans son rapport la bonne tenue de l'offre, notant que la production de l'Opep a atteint 31,33 millions de bpj en mai, son plus haut niveau depuis août 2012, et qu'elle devrait rester supérieure à 31 millions de bpj au cours des prochains mois. Elle a aussi relevé sa prévision de croissance 2015 de l'offre des producteurs extérieurs à l'Opep de 195.000 bpj, à un million de bpj. "La baisse des cours du pétrole et la diminution des investissements mettent du temps pour réduire l'offre non-Opep", constate le rapport. "En dépit de signes de ralentissement de l'offre non-Opep, notamment aux Etats-Unis, la croissance de la production globale reste exceptionnellement élevée." (Christopher Johnson et Alex Lawler, Marc Angrand pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant