La demande de remise en liberté de l'opposant kazakh Abliazov examinée

le
0
L'oligarque Moukhtar Abliazov avait été arrêté dans sa villa de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) le 31 juillet. Ses enfants supplient la France de ne pas le livrer au Kazakhstan, où, disent-ils, il risque sa vie.

Ses enfants supplient la France de ne pas livrer leur père au Kazakhstan, où il risque sa vie, selon eux. Mais avant l'examen d'une extradition aujourd'hui réclamée, l'oligarque et ancien ministre kazakh, Moukhtar Abliazov, écroué en France, saura s'il peut ou non recouvrer la liberté.

Ce jeudi matin, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence va en effet examiner la demande de remise en liberté de cet homme d'affaire de 50 ans et par ailleurs principal opposant à Noursoulan Nazarbaïev, qui dirige le Kazakhstan d'une main de fer depuis la période soviétique. Le parquet général a déjà fait savoir qu'il s'opposait à cette requête.

«Nous allons faire valoir que Moukhtar Abliazov peut être logé dans les Bouches-du-Rhône. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant