La demande chinoise soutiendra les matières premières en 2012

le
0
La demande chinoise soutiendra les matières premières en 2012
La demande chinoise soutiendra les matières premières en 2012

par Gus Trompiz

PARIS (Reuters) - Les prix des matières premières, du maïs au minerai de fer, vont rester élevés en 2012 en raison de la demande de la Chine, qui cherche à relancer sa croissance, a estimé mercredi l'économiste spécialisé Philippe Chalmin.

La demande des marchés émergents, Chine en tête, viendra compenser la demande en berne des économies occidentales cette année mais les matières premières resteront exposées à une forte volatilité, comme ce fut le cas pour le pétrole en 2011.

L'activité en Chine, dont la croissance est revenue au premier trimestre à son plus bas niveau depuis près de trois ans, a suscité l'inquiétude de certains investisseurs, le pays étant l'un des principaux moteurs de l'économie mondiale et un grand consommateur de matières premières.

Mais après s'être focalisée sur l'inflation au second semestre 2011, la Chine devrait chercher à renforcer sa croissance cette année, alors qu'elle se prépare à se doter de nouveaux dirigeants politiques pour la première fois depuis une décennie, a déclaré Philippe Chalmin à des journalistes.

"En cette année de transition, je pense que les autorités chinoises vont jouer à fond la relance économique", a-t-il dit lors de la présentation du 26e rapport sur les cycles et orientations des produits et des échanges (Cyclope), publié mercredi.

"La Chine est la clé incontestable d'un certain nombre de marchés de matières premières", a-t-il ajouté.

La hausse de la demande alimentaire de la Chine a fait de ce pays le plus gros importateur mondial de soja et l'un des principaux importateurs de maïs.

Les prévisionnistes de Cyclope tablent sur le maintien à un niveau relativement élevé des prix moyens de la plupart des matières premières, bien qu'en dessous de ceux de 2011. Le prix du blé américain pourrait ainsi diminuer de 1%, celui du cuivre de 15% et celui du coton de 37%.

"Nous prévoyons aujourd'hui des cours mondiaux légèrement inférieurs à ceux que nous avons connus durant le printemps 2011" a-t-il ajouté.

Parmi les rares hausses des prix attendues cette année, les experts de Cyclope prévoient un bond de 54% du prix du carbone, un marché en berne jusqu'à présent, une hausse de 9% pour le palladium, utilisé notamment dans le secteur automobile, et une progression de 8% pour l'or et le pétrole brut des Etats-Unis.

Axelle du Crest pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant