La délégation d'assurance, la solution pour les prêts des seniors

le
0

A l'occasion du Salon des Seniors qui vient de se tenir à Paris, le courtier en assurance de prêt sur internet, Magnolia.fr, dresse un panorama des solutions d'assurance emprunteur à l'attention des seniors. La délégation d'assurance est un bon moyen pour eux d'investir notamment dans des SCPI.

Les seniors, des emprunteurs idéaux? Oui. Grâce à l'allongement de leur espérance de vie, l'absence de risque de chômage et une épargne confortable constituée dans le temps, les seniors affichent même le profil de l'emprunteur parfait.. Sauf qu'ils se heurtent à un obstacle de taille : l'assurance.

Depuis la loi Hamon (2014), tout à chacun peut résilier et changer son contrat d'assurance dans les 12 premiers mois de la signature du prêt. Mieux encore, le récent amendement Bourquin autorise maintenant une résiliation à chaque date anniversaire du contrat. Si cette disposition ne s'applique pour l'instant que pour les contrats signés après le 1er mars 2017, elle sera étendue en revanche, à partir du 1er janvier 2018, à toutes les autres offres de prêt antérieures. Bref une innovation législative qui a « fortement contribué au développement d'une offre plus abondante et compétitive à destination des seniors », souligne Magnolia.fr

On le sait, sauf à consentir une assurance décès-invalidité qui gonfle les mensualités de remboursement, les banques sont frileuses quand il s'agit de prêter à un sénior.. qui voudrait de surcroit, investir en SCPI. Plus ennuyeux, les contrats groupe écartent souvent les personnes de plus de 65 ans alors que la durée d'emprunt tend à être de plus en plus longue. Les données 2016 fournies par Crédit Logement sont explicites. En 2015, les prêts de moins de 10 ans souscrits par les seniors représentaient 32,9% de l'offre total. Deux ans plus tard, ils ne s'élèvent plus qu'à 22 ,4%. Et, « désormais, 53,1% des emprunteurs de plus de 65 ans choisissent des crédits sur 10 à 15 ans et 19,9% sur des durées de 15 à 20 ans ». Que faire ?

 « La délégation d'assurance de prêt est la seule solution à ce jour pour les emprunteurs seniors » explique Magnolia.fr. Ces contrats d'assurance individuelle permettent en effet d'accéder à une assurance crédit jusqu'à l'âge de 85 ans, voire parfois 90 ans. Cerise sur le gâteau, ces contrats sur mesure ont une seconde vertu : ils affichent des taux plus compétitifs que ceux des banques. Exemple. Pour un emprunteur de 63 ans et 70 ans le courtier constate des taux moyens autour de 0,5% et 0,92%, quand celui des banques s'élèvent respectivement à 0,9% et 1,8% (source Le Particulier). Au-delà de 75 ans, c'est le néant du côté des banques comparé à des frais d'assurance d'environ 1,02% (75 ans) jusqu'à 2,62% pour les octogénaires.

Enfin, dans le cas où un senior se verrait refuser une assurance groupe ou une assurance individuelle, il dispose encore de deux issues : hypothéquer un bien dont il est déjà propriétaire ou recourir à la convention Aeras (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)... sous réserve d'avoir moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt et d'emprunter moins de 320 000 ¤.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant