La dégradation de l'Italie pousse le Nikkei dans le rouge

le
0
La dégradation de la note de crédit de l'Italie par Standard & Poor's ce mardi fait chuter l'indice phare de la Bourse de Tokyo, qui perd 1,61% à 8721,24 points à la clôture.

La tension s'est encore accrue sur les Bourses asiatiques, avec la dégradation de la note de la dette souveraine italienne cette nuit. L'annonce a fait replonger le Nikkei en zone rouge ce mardi, qui perd 1,61% à 8721,24 points, alors que la veille, Wall Street et les Bourses européennes avaient déjà été chahutées, inquiètes d'une faillite de la Grèce qui apparaît toujours moins tabou.

Dans la nuit de lundi à mardi, Standard & Poor's a abaissé d'un cran les notes de crédit à long et court terme de l'Italie. L'agence de notation a également conservé une perspective négative sur l'évolution de l'activité économique italienne , redoutant également l'incertitude politique. Le déclassement inattendu, à «A/A-1» contre «A+/A-1+», menace d'alimenter les craintes de contagion de la crise de la dette dans la zone euro. Plus précisément, le gouvernement Berlusconi fait face à un endettement de 1900 milliards d'euros, équivalant à 120% du PIB annuel. Un plan d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant