«La dégradation américaine met une pression énorme sur l'Europe»

le
0
INTERVIEW - Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, Mounis Hassim explique pourquoi la baisse de la note des États-Unis menace l'économie mondiale. Un scénario à la japonaise pourrait se dessiner.

Dans la nuit de vendredi à samedi, S&P a dégradé la note des États-Unis, passant de «AAA» à «AA+». Cette annonce historique, qui intervient au moment où les marchés ont clôturé une semaine noire, plonge la planète finance dans l'inconnu. Mounis Hassim, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, explique pourquoi une telle dégradation menace l'économie américaine, première puissance du monde, et identifie la situation à celle du Japon dans les années 1990.

Est ce que la dégradation de la note des États-Unis nous plonge dans une nouvelle crise ?

Le fait que les États-Unis perdent leur triple A signifie qu'ils ont une probabilité un peu plus forte de faire défaut. Mais en passant à «AA+», cette probabilité reste très faible. D'ailleurs, experts et analystes ne croient pas du tout à un défaut de paiement de la première puissance économique du monde. Il n'y a donc pas de quoi céder à la panique. En revanche, les multiples conséquences

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant