La défense du GI meurtrier s'organise

le
0
Soldat aux brillants états de service, le sergent Robert Bales, auteur du massacre de civils afghans, ne voulait pas retourner en opérations. Il est arrivé sur le sol américain samedi matin.

L'armée américaine ne voulait prendre aucun risque. Le sergent Robert Bales, auteur du massacre toujours inexpliqué de seize civils afghans, le 11 mars dans la province de Kandahar, a été transféré vendredi du Koweït, où il se trouvait depuis deux jours, vers les États-Unis et la prison militaire de haute sécurité de Fort Leavenworth (Kansas). Officiellement, aucun centre de détention en Afghanistan ne présentait «les conditions de sécurité appropriées», selon le capitaine John Kirby, porte-parole du Pentagone. Cette décision a déclenché un vent de colère en Afghanistan, où les autorités appelaient à la tenue d'un procès public, afin de calmer la rue. Bien que le tueur présumé, un sergent de 38 ans originaire de la base de Lewis-McChord (Nord-Ouest), marié et père de deux enfants, se trouve désormais sur le sol américain, Washington a laissé entendre que le procès pourrait malgré tout se tenir en Afghanistan et confirmé que le suspect serait jugé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant