La défense de Kerviel abat ses cartes

le
0
Me David Koubbi a versé vendredi des pièces prouvant, selon lui, que son client a été victime d'un complot de la Société générale.

Me David Koubbi, principal avocat de Jérôme Kerviel, a déposé vendredi les pièces exigées la veille par la cour d'appel de Paris, devant laquelle comparaît son client. Il s'agit de documents prouvant, selon la défense, que la perte de 4,9 milliards d'euros imputée, en janvier 2008, à l'ex-trader, et qui lui a valu sa condamnation en première instance, est le fruit d'un montage destiné à faire de M. Kerviel un bouc émissaire. D'après Me Koubbi, la Société générale savait parfaitement que M. Kerviel prenait des positions suicidaires: elle laissait faire, une autre équipe couvrant secrètement ces positions en réalisant des investissements inverses. Quand la crise des subprimes a éclaté, en juillet 2007, la banque aurait alors mis sur le dos du trader ses propres pertes sur ce marché à haut risque.

Le premier document se présente sous la forme d'un tableau comptable récapitulatif et de centaines d'opérations financières: selon Me Koubbi, il s'agit des ordres pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant