La défense de DSK prépare sa stratégie avant le procès civil

le
0
La perspective d'une confrontation intense avec les avocats de Nafissatou Diallo paraît inévitable pour l'ancien patron du FMI. Les deux parties fourbissent leurs armes à l'approche du procès civil.

Une autre confrontation que celle avec Tristane Banon inquiète Dominique Strauss-Kahn. Elle aurait lieu, cette fois-ci, dans des bureaux très design de la Ve Avenue et l'opposerait aux avocats de Nafissatou Diallo. Une sténo et une caméra ne perdraient pas une seconde de cette déposition sous serment qui pourrait durer plusieurs jours face au feu roulant des questions du bouillant Kenneth Thompson et de son associé, Douglas Wigdor. «Et s'il ne vient pas, nous irons à Paris prendre sa déposition», a déjà lancé l'avocat noir de Nafissatou Diallo, comparant l'interview de DSK sur TF1 à «un stratagème désespéré».

Les arguments de DSK

Ses avocats vont attendre la dernière minute - ils ont jusqu'à lundi soir - pour répondre à la plainte au civil déposée le 8 août par la femme de chambre. «Mais nous ne demanderons pas de délai supplémentaire», assurait vendredi l'un d'eux au Figaro. C'est l'avocat «historique» de DSK, William Taylor, à la barbe rassura

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant