La défense de Diallo dénonce la pression des réseaux DSK

le
0
À Paris, ses avocats évoquent «un système» visant à dissuader les femmes de témoigner.

Pour la première fois, l'un des avocats new-yorkais de Nafissatou Diallo, Douglas Wigdor, s'est déplacé en France pour une conférence de presse atypique au cours de laquelle le camp de la plaignante a dénoncé des «pressions» de proches de DSK, destinées à décourager les femmes qui seraient tentées de témoigner contre l'ancien dirigeant du FMI.

Dans une salle bondée au premier étage d'un grand hôtel parisien, assis au côté de Douglas Wigdor, Thibault de Montbrial, avocat français de la jeune femme, n'a pas mâché ses mots pour dénoncer ce qu'il appelle «les réseaux d'influence strauss-kahniens». «Depuis deux mois j'ai découvert un système, a raconté l'avocat. Des personnes qui travaillent dans les transports, la politique, l'hôtellerie, l'organisation de congrès, et même des journalistes, (…) se sont renseignées pour savoir dans quelles conditions elles pourraient apporter leur témoignage.» Mais, reprend-il, «les réseaux DSK déploient tous leurs moye

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant