La défense civile d'Alep-Est n'a plus de carburant

le
1
    BEYROUTH, 28 novembre (Reuters) - La défense civile de l'est 
de l'Alep, en partie occupée par les rebelles, a épuisé ses 
réserves de carburant et les réservoirs de ses véhicules et 
équipements seront vides d'ici deux jours, a déclaré mardi un 
responsable de l'organisation de secouristes. 
    Également connue sous le nom de Casques blancs, 
l'organisation regroupe des ambulanciers et des secouristes 
bénévoles qui fouillent les décombres des immeubles détruits par 
les combats. 
    "Tous le carburant que nous avions est épuisé", a déclaré 
Ibrahim Abu al-Laith à Reuters.  
    "Avec ces attaques, c'est impossible (...). Aujourd'hui, il 
y a 50 personnes ensevelies sous les décombres que nous n'avons 
pas pu extraire", a-t-il ajouté. 
    La bataille d'Alep, relancée cet été puis, avec une force 
inédite en septembre avec l'appui de l'aviation russe, s'est 
nettement accélérée ces derniers jours. Soutenue par des 
miliciens, l'armée de Bachar al Assad y progresse depuis la 
semaine dernière en provenance du nord-est et a enregistré 
d'importants gains territoriaux au cours du week-end, reprenant 
les quartiers d'Hanano, de Djabal Badro et de Holok. 
  
 
 (Ellen Francis, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 4 jours

    A la bonheur !