La défaite pleine de promesses des Bleus face aux Blacks

le
0
La défaite pleine de promesses des Bleus face aux Blacks
La défaite pleine de promesses des Bleus face aux Blacks

par Benjamin Pruniaux (iDalgo)

Si l'histoire ne retiendra que la défaite de l'équipe de France à St-Denis au Stade de France face à la meilleure équipe du monde, la Nouvelle-Zélande sur une marque serrée, 19-24. La manière aura malgré tout plu aux 78 000 spectateurs et aux observateurs tant l'équipe de Guy Novès a paru longtemps faire jeu égale face à l'ogre double champion du monde en titre. Souvent en possession de la balle dans les zones décisives, les Bleus n'ont pas su concrétiser leurs nombreux temps forts et se sont fait cueillir par deux fois en contre sur les trois essais blacks. Le premier essai de la Nouvelle-Zélande dès la 7e minute était le symbole de ce match avec une action partie de très loin, de Barrett qui lança au pied Savea sur son aile et qui pouvait ensuite offrir l'essai à Dagg. Deux pénalités de Machenaud permettait malgré tout d'y croire encore à la pause avec ce score de 10-6. Dès la reprise, alors que les Français sont à 5 mètres de la ligne d'en-but adverse, la passe sautée de Lopez est interceptée par Barrett qui file à l'essai après 90m de course incontestée. Le troisième essai néo-zélandais, celui de Faumuina à la 58e était un peu chanceux car le ballon touchait un dos avant de lui revenir mais terminait une bonne séquence des siens. C'est la rentrée de Baptiste Serin, le demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles, qui a impulsé un grain de folie maitrisée à l'attaque des Bleus. C'est sur sa chistera aveugle après avoir décidé de jouer vite une pénalité qu'il a lancé Louis Picamoles à l'essai. Un essai récompense mais qui laissera aussi des regrets à ces Bleus version Novès sur la bonne voie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant