La décrue commence lentement, transports encore perturbés

le
1
LA DÉCRUE S'AMORCE
LA DÉCRUE S'AMORCE

PARIS (Reuters) - La situation sur le front des inondations s'est légèrement améliorée dimanche en France à la faveur notamment d'une météo plus favorable même si des risques de crue persistent en certains endroits, notamment dans la vallée de la Seine.

L'alerte rouge inondations a néanmoins été levée en Seine-Maritime et dans l'Eure mais Météo France maintient une vigilance orange dans ces départements ainsi que dans douze autres de région parisienne et du centre de la France.

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a déclaré lors de son point de presse quotidien qu'il convenait notamment de rester "très vigilant" sur la situation dans l'Essonne, "dont le pic de crue devrait arriver prochainement, avec des risques de débordement".

Dans la vallée de la Seine, en aval de Paris, les craintes suscitées par la conjonction du haut niveau du fleuve et d'un fort coefficient de marée ne se sont pas concrétisées.

"Plusieurs débordements de la Seine ont été observés cette nuit dans la boucle d’Elbeuf et à Rouen mais ils ont été limités et localisés. Aucun dégât majeur n’est à signaler", a indiqué la préfecture de Seine-Maritime.

A Paris, le niveau de la Seine est revenu à 5,61 m dimanche vers 18h00 après avoir touché un pic de 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi.

Les quais de Seine restent sous l'eau mais les pompiers ont pu rétablir les bretelles d'accès au centre de la capitale à partir du boulevard périphérique intérieur et de l'A4, porte de Bercy, à l'issue d'une vaste opération de pompage qui a pris plusieurs heures.

RÉOUVERTURE DU GRAND PALAIS

Le Grand Palais a rouvert ses portes après deux jours de fermeture mais pas les musées du Louvre et d'Orsay.

Les transports franciliens, qui sont également affectés par le mouvement de grève des cheminots, restent aussi perturbés.

La SNCF n'anticipe pas de reprise du trafic sur le RER C entre la gare d'Austerlitz et Javel avant la "fin de semaine" prochaine, a déclaré sur France Info Daniel Gardeux, directeur de la maintenance et des travaux sur cette ligne.

Selon lui, il faudra que la cote de la Seine revienne à 4,50 mètres au pont d'Austerlitz pour lancer les travaux de réouverture de la ligne, qui prendront 48 heures.

Sur l'autoroute A10, quelque 300 véhicules bloqués par les inondations au nord d'Orléans depuis mardi, dont une centaine de camions, ont commencé à être évacués dans la journée de dimanche via un corridor sec établi par l'opérateur Vinci à l'aide de sacs de gravats.

Le Premier ministre Manuel Valls fera lundi le point de la situation avec les services de l'Etat puis recevra les assureurs pour s'assurer que les demandes d'indemnisation des sinistrés soient rapidement traitées.

Mardi, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron réunira la cellule de continuité économique, qui regroupe les représentants des secteurs économiques et les services de l Etat.

Il s'agit, selon le ministère, "d'évaluer l'impact économique secteur par secteur des inondations et des récents mouvements sociaux et faire le point sur les dispositifs de soutien et d'indemnisation".

Le ministre des Finances Michel Sapin a estimé de son côté que les conséquences des intempéries seraient "lourdes" pour les zones touchées, mais "pas pour l'ensemble de l'économie française".

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 6 mois

    La décrue lente mais inexorable, un peu comme la côte de l'exécutif dans les sondages !!!!