La dauphine de Merkel fait des vagues

le
0
Ursula von der Leyen irrite l'aile droite de la CDU en défendant les quotas de femmes dans les entreprises.

Angela Merkel a désamorcé à la dernière minute une dangereuse rébellion interne. Emmenées par la ministre du Travail et des Affaires sociales, Ursula von der Leyen, plusieurs élues du parti conservateur de la chancelière menaçaient de briser les rangs, ce jeudi, en votant un texte présenté par l'opposition pour instaurer des quotas pour les femmes dans les grandes entreprises. En parvenant à un compromis avec les «rebelles», la chancelière a évité une embarrassante humiliation à cinq mois des législatives. Mais elle a provoqué une nouvelle révolte de l'aile droite du parti.

Patronne de la CDU, Angela Merkel s'est engagée à inscrire à son programme électoral la création d'un système de quotas obligatoire attribuant 30 % des sièges au sein des conseils d'administration des grandes entreprises à des femmes d'ici à 2020. Ursula von der Leyen, qui est...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant