La cyber-offensive d'Anonymous contre Israël

le
0
VIDÉO - En menaçant de couper l'accès à Internet de la bande de Gaza, Israël s'est attiré les foudres de ces hacktivistes du web qui ont attaqué plus de 650 sites gouvernementaux de l'Etat hébreu en 48 heures.

«Personne ne coupe Internet sous notre surveillance». Les avertissements formulées par Israël de couper l'accès au web de la bande de Gaza, n'ont pas plu aux hacktivistes d'Anonymous. Dans un communiqué publié jeudi, le collectif, attaché à la liberté d'expression sur Internet, a déclaré que l'Etat hébreu avait «franchi la ligne jaune» en voulant supprimer toutes les communications du territoire palestinien. Samedi et dimanche, Anonymous a mis ses menaces à exécution, en bloquant brièvement plus de 650 sites israéliens, pour la plupart gouvernementaux et institutionnels. Souvent ciblé par des hackeurs, le gouvernement israélien a minimisé ces intrusions virtuelles.

«Ne coupez pas Internet dans les territoires occupés, cessez de faire r...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant