La CSG : qui est concerné par cet impôt ?

le
0

La contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt généralement prélevé à la source, sur les revenus. La CSG est due par les personnes vivant en France, selon des taux variables.

Le principe de la CSG

La contribution sociale généralisée (CSG) a été créée en 1991. Il s'agit d'une taxe prélevée directement sur les revenus et ayant pour objectif de financer une partie des dépenses de la Sécurité Sociale couvrant les prestations familiales, l'assurance maladie, les prestations associées à la dépendance ainsi que les prestations non contributives des régimes de base de l'assurance vieillesse. La CSG participe également au financement du remboursement de la dette sociale.

Comme son nom l'indique, cette taxe vise donc à financer la protection sociale, en France.

Qui est soumis à cette taxe ?

La contribution sociale généralisée est prélevée directement sur les revenus, excepté les prestations sociales et familiales. Cette taxe concerne donc l'ensemble des personnes domiciliées en France et percevant un salaire. Il est à noter que la CSG est partiellement déductible de l'impôt sur le revenu. À hauteur de 3,8 et 4,2 % pour les revenus de remplacement et de 5,1 % pour les revenus d'activité.

Les différents taux

La CSG est prélevée selon différents taux. Ce taux est de 7,5 % sur les revenus d'activité, c'est-à-dire les salaires et primes. Il est de 8,2 % sur les revenus du patrimoine et de placement ; de 9,5 % pour les revenus du jeu ; de 6,6 %, 6,2 ou 3,8 % pour les revenus de remplacement tels que les pensions de retraite ou allocations chômage.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant