La crue dans le Loiret plus importante qu'en 1910

le
0
Le zouave du pont de l'Alma les genoux dans l'eau, le 23 mars 2001 à Paris, en raison de la crue du fleuve.
Le zouave du pont de l'Alma les genoux dans l'eau, le 23 mars 2001 à Paris, en raison de la crue du fleuve.

Les fortes précipitations que connaît actuellement la France ont des conséquences bien plus importantes que le simple report de matches à Roland-Garros... Alors que Météo-France a maintenu 18 départements en alerte orange, le service de prévision des crues vient de placer le tronçon Loing amont-Ouanne, dans le département du Loiret (45), au nord-ouest d'Auxerre, en vigilance rouge. La situation hydrographique des deux cours d'eau, le Loing et l'Ouanne, implique un risque de crue majeure, et donc une menace directe de la sécurité des habitants.

« Une crue exceptionnelle »

Selon ce service d'information et de mesure des cours d'eau, qui dépend du ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, « il s'agit d'une crue exceptionnelle, supérieure à celle de janvier 1982, voire de 1910 sur certains secteurs. » De nombreuses routes sont coupées et des évacuations sont en cours. À Montbouy, le Loing atteint déjà 2,09 m, alors que la station n'avait enregistré qu'une hauteur de 1,48 m en 1982 et 1,85 m en 1910, année de la dernière crue centennale. À Château-Renard, l'Ouanne vient d'atteindre les 2,16 m, soit 1 cm de plus qu'en 1910. La pluie qui continue de tomber risque d'accentuer encore cette brusque montée des eaux.

À Paris, la crue de la Seine reste modérée, même si la station d'Austerlitz a déjà relevé une montée des eaux jusqu'à 3, 50 m alors...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant