La croissance ralentira encore en zone euro

le
0
La Banque centrale européenne a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2011 et 2012. L'incertitude planant sur l'économie est «énorme», prévient son président Jean-Claude Trichet.

L'horizon de l'économie mondiale s'assombrit. La Banque centrale européenne (BCE) a revu à la baisse ce jeudi ses prévisions de croissance pour 2011 et 2012, prévenant que le niveau d'incertitude est extrêmement élevé. La gardienne de la monnaie unique s'attend à une croissance de 1,6% en 2011 et de 1,3% en 2012 dans la zone euro, contre respectivement 1,9% et 1,7% prévu auparavant.

«Incertitude» a été, dans ce contexte, le mot clé de la conférence de presse mensuelle du président de la BCE Jean-Claude Trichet: «il existe un niveau énorme d'incertitude au niveau mondial». Le risque est donc désormais plutôt que les prévisions de la BCE soient trop optimistes, a-t-il sous-entendu. Et ce, à cause des effets négatifs de la crise sur les marchés financiers observés cet été et de la crise de la dette en zone euro notamment.

Après un bon début d'année, la croissance «sera très modérée en fin d'année », a prévenu le président de la BCE. La consommatio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant