«La croissance interne de Figeac va accélérer»

le
0
Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aero. (© Figeac Aero)
Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aero. (© Figeac Aero)

Âgé de 59 ans, Jean-Claude Maillard est diplômé de l’école d’ingénieurs ENI de Tarbes. Il débute comme ingénieur commercial chez Forest-Liné, puis chez Ratier Figeac, sous-traitant aéronautique filiale de l’américain UTC. En 1989, il fonde Figeac Aéro, avec l’équivalent de 15.000 euros. Depuis, il dirige la société qui est entrée sur Alternext fin 2013, puis a été transférée sur Eurolist début 2016.

Le Revenu : Vous ambitionnez un doublement des facturations d’ici 2018 et un quasi-triplement d’ici 2020. Quels sont vos leviers de croissance ?

Jean-Claude Maillard : En 2018, le but est de totaliser 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, puis de 650 à 750 millions en 2020. Pour tenir ces objectifs, il va falloir accélérer notre croissance interne. Nous avons quatre leviers : la montée en cadence de l’A350 (avec 1,4 million d’euros vendus par appareil, cela représenterait 220 millions d’euros de revenu potentiel en 2019), la croissance d’autres programmes (A320neo, moteurs Leap de Safran-General Electric), la prise d’affaires nouvelles et, enfin, de potentielles acquisitions.

Le Revenu : Quel serait l’impact d’un retard du programme A350 d’Airbus ?

Jean-Claude Maillard : L’A350 pèse aujourd’hui 24% de notre chiffre d’affaires. Si ce

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant