La croissance française suspendue au sommet

le
0
La France se donne quelques jours pour annoncer sa nouvelle prévision et les efforts budgétaires qui en découleront.

Suspendre la révision de la croissance française aux conclusions du Conseil européen des chefs d'État de mercredi soir? C'est la stratégie qu'a adoptée le gouvernement. «De la réussite de ce Conseil européen, dépendra beaucoup la capacité de rebond des marchés, la capacité de confiance dans les différentes zones», a indiqué mardi le ministre de l'Économie, François Baroin.

Également interrogée mardi sur le sujet, la ministre du Budget, Valérie Pécresse, a indiqué que «le sommet de mercredi est de nature à clarifier l'horizon». «Après, s'il faut réviser la croissance, au vu de la situation de l'Europe, au vu de la situation des banques, au vu de la situation de la zone euro, nous le ferons (...). Tout dépendra de la réussite ou non de ce sommet», ­a-t-elle insisté sur RTL.

Les Allemands ont d'ores et déjà revu à la baisse leurs prévisions de croissance à 1% pour 2012. Paris voit dans la maîtrise de son calendrier un moyen de ne pas perdre son

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant