La croissance en France revue à la hausse au premier trimestre

le
1
La croissance en France revue à la hausse au premier trimestre
La croissance en France revue à la hausse au premier trimestre

C'est une nouvelle va dans le sens du «ça va mieux» prôné par le président François Hollande. La croissance économique du premier trimestre en France a été revue à la hausse, à 0,6% du Produit intérieur brut (PIB) au lieu de 0,5%, selon une seconde estimation publiée lundi par l'Insee. Ce chiffre est en hausse de 0,2 point par rapport au dernier trimestre 2015 (0,4%). Il s'explique par une accélération de la consommation des ménages mais aussi par un net rebond de l'investissement, précise l'institut statistique dans un communiqué.

 

Dans le détail, la production totale de biens et de services a continué de progresser à un rythme soutenu au premier trimestre, enregistrant une hausse de 0,7% après 0,6% au trimestre précédent. L'accélération est particulièrement nette dans le secteur de l'énergie (+1,0% après +0,1%), et les services marchands (+1,1% après +0,8%). La production a par ailleurs augmenté de 0,1 point dans la construction (+0,5% après +0,4%), tandis qu'elle a ralenti dans l'industrie manufacturière (+0,1% après +0,7%).

 

La consommation des ménages s'accélère, le chômage baisse

 

Cette dynamique générale s'explique par une forte accélération des dépenses de consommation des ménages, qui ont bondi de 1%, après avoir stagné au dernier trimestre 2015, marqué par les attentats de Paris.

 

La consommation des ménages a ainsi augmenté de 1,4% après avoir reculé de 0,4 lors des trois derniers mois de l'année 2015, celle des services ayant pour sa part gagné 0,7%, après +0,3 %.L'autre bonne nouvelle pour l'économie française, selon l'Institut statistique, est liée aux investissements, qui ont enregistré une nouvelle hausse (+1,6% après +1,2% fin 2015).

 

Le commerce extérieur a en revanche de nouveau pesé sur l'activité, mais moins qu'au quatrième trimestre, les exportations ayant stagné (après avoir augmenté de 0,8%), tandis que les importations ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 12 mois

    Après avoir claironné " ça va mieux " il faut maintenir les auditeurs en haleine : Les hommes c'est comme les lapins ça s'attrape par les oreilles .