La croissance en Allemagne sera tirée par les ménages en 2014

le
4
LA CROISSANCE ALLEMANDE PORTÉE PAR LES MÉNAGES EN 2014
LA CROISSANCE ALLEMANDE PORTÉE PAR LES MÉNAGES EN 2014

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne va connaître une accélération de sa croissance économique cette année, qui sera surtout le fait de la consommation des ménages et non pas tant du commerce extérieur, a annoncé le ministère de l'Economie d'un pays qui dépend traditionnellement de ses exportations.

Dans son rapport annuel, le ministère précise que les exportations vont augmenter de 4,1% en 2014, soit moins que les importations, attendues en hausse de 5,0%. Cela signifie que le commerce extérieur amputera de 0,1 point de pourcentage le produit intérieur brut (PIB) cette année.

Cette évolution devrait également faire baisser l'excédent courant allemand, dont le niveau élevé a fait l'objet de critiques de l'administration américaine l'an dernier, Washington accusant Berlin de contribuer au déséquilibre de la croissance mondiale.

La consommation des ménages devrait progresser de 1,4% en 2014, grâce à la bonne tenue du marché du travail, une inflation modérée et des taux d'intérêt bas.

Les investissements devraient également rebondir cette année après leur baisse en 2013, avec des dépenses d'équipement vues en hausse de 4,0%, celles dans le secteur de la construction devant progresser de 3,2%.

Confirmant des informations de presse, le gouvernement allemand a relevé sa prévision de croissance pour 2014 de 0,1 point de pourcentage, à 1,8% contre un PIB en hausse de 0,4% en 2013. Berlin anticipe pour l'année prochaine un PIB en hausse de 2,0%.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TL70190 le mercredi 12 fév 2014 à 13:52

    les couleuvres sont tjrs aussi bonnes !

  • remimar3 le mercredi 12 fév 2014 à 13:32

    Au moins en France on sait que la croissance et les recettes fiscales vont être tirées vers la bas puisque le consommateurs qui croulent sous les impôts nouveaux ou les déductions supprimées se serrent la ceinture. Et ce n'est pas fini ! Donc le marasme va perdurer.

  • marshaka le mercredi 12 fév 2014 à 13:32

    C'est beau les prévisions de début d'année, tout va être magnifique et puis plus l'année passe et plus les révisions à la baisse s'approche de la réalité... Tous les ans la même chose et tout le monde gobe ces anêries... jusqu'à quand ?

  • guerber3 le mercredi 12 fév 2014 à 13:11

    C'est vraiment se moquer des lecteurs: travail à mi-temps et salaires en baisse vont tirer la croissance...le but de cette absurdité, vous faire acheter en bourse en vous disant que l'avenir est radieux...ils sont vraiment malades...!!!