La croissance du secteur privé en zone euro s'accélère en août

le
1
LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ EN ZONE EURO S'ACCÉLÈRE
LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ EN ZONE EURO S'ACCÉLÈRE

PARIS/LONDRES/BERLIN (Reuters) - L'activité du secteur privé dans la zone euro a connu en août sa croissance la plus forte depuis plus de quatre ans, montre jeudi l'étude mensuelle de l'institut Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice PMI définitif calculé par Markit s'est élevé à 54,3 en août, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis mai 2011. Ce résultat est supérieur à l'estimation initiale qui le donnait à 54,1. Il traduit aussi une amélioration par rapport à juillet, quand il avait été de 53,9.

Cet indice est au-dessus de 50, ce qui indique une croissance de l'activité, depuis juillet 2013.

L'indice des services, principal secteur d'activité de la zone euro, est aussi en hausse à 54,4 contre 54,0 en juillet. Il était de 54,3 en version initiale.

Les résultats de cette étude devraient soulager la Banque centrale européenne (BCE), qui s'efforce de relancer l'activité et l'inflation par le biais d'une politique monétaire accommodante. Ils donnent cependant à penser que la croissance dans la zone euro restera modeste au troisième trimestre.

"L'indice PMI indique que la croissance du PIB de la zone euro sera proche de 0,4% au troisième trimestre, un taux d'expansion solide quoique peu spectaculaire", a commenté Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

En Allemagne, la croissance de l'activité dans le secteur privé s'est accélérée en août, à son rythme le plus rapide en cinq mois, soutenue par une hausse des nouvelles contrats.

L'indice PMI composite, qui mesure l'évolution de l'activité à la fois dans les services et le secteur manufacturier, a augmenté à 55,0 le mois dernier, nettement mieux que les 54,0 annoncés en estimation "flash" de 53,4, contre 53,7 en juillet.

Cet indice est ainsi supérieur à la barre des 50 pour le 28e mois de suite.

"De forts vents arrières, tant dans le secteur manufacturier que dans les services, poussent l'économie allemande de l'avant", a déclaré Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. "Sur la base des données disponibles jusqu'à présent pour le troisième trimestre, nous devrions avoir une autre trimestre de croissance du PIB."

L'indice PMI pour le seul secteur des services a atteint 54,9, chiffre également nettement supérieur à l'estimation "flash" de 53,6 et à celui de juillet qui était à 53,8.

Dans les services, 15% des entreprises interrogées dans le cadre de l'enquête ont embauché de nouveaux employés.

Le sentiment des entreprises du secteur s'est amélioré.

(Bureaux européens de Reuters, Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frlhjp le jeudi 3 sept 2015 à 10:57

    un jour ca s'accélère, un jour c'est la déprime, c'est comme on veut, c'est la contradiction permanente, le buzz oxymoral des medias.